logo


Diner-conférence passionnant au Yacht Club de France mardi dernier sur les thèmes de « l’ALCYON, témoin de l’âge d’or de Marseille » et sur les travaux conjoints du Yacht Club de France et de la Société Nautique de Marseille consacrés à l’élaboration d’une jauge pour faire courir les voiliers en régate au crépuscule du XIXème siècle.
Edith et Marc Frilet dont les ancêtres (famille Roca) ont possédé « Alcyon » ou encore « Zingara » devenu « Bel ami » à notre illustre ancien, Guy de Maupassant, nous ont enchantés.
Les Houaris marseillais; un seul critère de jauge à l’époque (1850-1890) : la longueur de l’étrave à l’étambot. « Alcyon 1871 » 9 m de long, 3,60 de large et 21 m en longueur hors tout, 8 équipiers obligatoires à la manœuvre. En 20 ans il gagne 20 fois son coût en prix et coupes! Puis tout va changer lorsqu’en 1885 on évoque la prise en compte de la surface de la voile dans la jauge. D’où les contacts étroits entre la SNM et le YCF et tous les combats de jauge nous sont rappelés par Marc Frilet jusqu’à l’adoption du métrique JI en 1906 par la Yacht Racing Association.
Une histoire complétée très amicalement par le rôle de l’ingénieur maritime Amable Lagane, aïeul de notre président, dans ces problèmes de jauge.
« Alcyon » a été reconstruit en 2013 à l’identique par Daniel Scotto di Perrotolo de Marseille sur photos,sans plans. Toujours très difficile à manœuvrer mais extraordinaire à vivre.
Photos et film ( joints) encore un moment magnifique vécu au Club, un grand merci à nos conférenciers, Edith Frilet va recevoir prochainement le Mérite Maritime, nous la félicitons.
JL Benoist