logo


La Giraglia, son parcours d’origine, son nom, ont été inventés à Paris un soir brumeux de décembre 1951, par le président du Yacht Club Italiano, Beppe Crocce, le père de l’actuel président Carlo Crocce, et Bernard Levainville, vice-président du Yacht Club de France, bien sûr avec l’idée d’entraîner dans cette régate hauturière de croisière comme on appelait à l’époque ce genre de manifestation leurs membres respectifs, mais aussi avec l’arrière-pensée avouée si je puis dire de – je cite – « réconcilier les deux marines italienne et française au lendemain de la guerre ».

La GIRAGLIA DES DEUX MARINES, est une course dans la course, qui voit s’affronter, cette fois d’une manière pacifique, un équipage de la Marina Militare Italiana et un équipage de la marine nationale.

 

Discours du Commandant Thierry Meillour à Saint Tropez, à bord de l’EV Jacoubet, le mercredi 17 juin 2015, pour le départ.

Monsieur le Maire,

Amiral,

Commandant,

Mesdames et Messieurs,

Amiral, comme vous l’avez rappelé, il y a un an, j’étais à vos côtés sous l’informe de la marine nationale pour la 62ème édition de la Giraglia. Et aujourd’hui, c’est un grand honneur pour moi d’être reçu sur ce bâtiment de la marine, l’EV Jacoubet, et de représenter le Yacht Club de France, qui est plus que jamais déterminé à poursuivre cette belle aventure qu’est la « Giraglia des deux Marines ».

Le président du Yacht Club de France, le VAE Yves Lagane et l’ancien vice-président Patrice Brunet que vous aviez rencontré l’année dernière vous prient de bien vouloir excuser leur absence.

Je ne mobiliserai pas votre attention très longtemps.

Amiral, vous avez rappelé l’origine de cette course de haute mer : La course de la Giraglia a été créée en 1952 par le Yacht Club Italiano et le Yacht Club de France pour «  réconcilier les deux marines au lendemain de la guerre ».

Pour perpétuer ce devoir de mémoire mais également pour promouvoir les belles valeurs de la voile, grâce à vous, Amiral, s’est concrétisée l’année dernière une idée lancée par le Yacht Club de France il y a quelques années,  la première GIRAGLIA DES DEUX MARINES, course dans la course, qui a vu s’affronter, cette fois d’une manière pacifique, un équipage de la Marina Militare Italiana et un équipage de la marine nationale.

Malheureusement, cette année, et sans doute pour la première fois de l’histoire de la Giraglia, la Marine italienne ne peut prendre le départ, et le trophée brillamment remporté l’année dernière par notre équipage ne pourra être remis en jeu avant l’année prochaine. Mais elle le sera !

Et au nom du YCF, je forme ici le vœu d’élargir à d’autres marines européennes la participation à la prochaine « Giraglia des Deux Marines ». Ainsi, à terme, cette compétition de voile pourrait devenir une coupe européenne de voile hauturière, tant cette magnifique course de la Giraglia est porteuse de sens pour nos marines de haute mer.

Je souhaite remercier le commandant Guillaume Soubirant de nous recevoir à son bord.

Bon vent à l’équipage de notre voilier « Capriccio 2 – marine nationale » !

Et pour conclure, je souhaitais que nous ayons aujourd’hui une pensée toute particulière pour Philippe Court notre regretté ancien président , dont nous avons appris tout récemment le décès et à qui nous rendons hommage pour l’immense travail réalisé pendant 5 années « à la barre » du Yacht Club de France.