logo


Véritable bateau labo, faux jumeau du Class AC

Le Class AC Test (13,45 m) dévoilé à Lorient lundi 11 juillet 2016 et baptisé par le quadruple champion du monde de F1 Alain Prost, est un véritable bateau « laboratoire ». Ce n’est pas celui qui défendra les couleurs françaises dans un an mais son quasi calque. Ce prototype à foils va naviguer en entrainements sur les eaux bretonnes, de juillet à fin décembre 2016 afin de permettre à l’équipe de Groupama Team France de valider les choix techniques réalisés depuis octobre 2015 ; mais aussi et surtout de poursuivre les développements et prendre des décisions quant à la construction de pièces futures et autres systèmes qui se retrouveront sur le Class AC. Ce dernier qui régatera aux Bermudes en 2017, aura simplement des coques plus longues de 1,5 mètres.

bapteme

Explications

 

Le règlement de la Coupe de l’America interdit de naviguer sur le Class AC (50 pieds soit 15 mètres) avant le 26 décembre 2016. Afin de s’entrainer et de valider leurs développements, les six équipes engagées – un Defender et cinq Challengers – ont construit des prototypes qui sont à 90 % la réplique des Class AC sur lesquels ils régateront lors de la 35ème Coupe de l’America aux Bermudes.

Groupama Team France a également mis en œuvre ce catamaran nommé Class AC Test (anciennement nommé AC45 Turbo). À part les coques plus courtes, tout est exactement semblable.

La forme de la carène, la largeur et la surface de voilure, les cockpits ou encore le Pod sur lequel repose l’aile sont monotypes, donc identiques à son grand frère le Class AC.

Conçu sous la houlette de l’Allemand Martin Fischer par une trentaine d’architectes et ingénieurs de haut vol – dont le Franco-Argentin Juan Kouyoumdjian et le Brésilien Horacio Carabelli – il a été construit par les chantiers Multiplast et Décision en moins de six mois.

La structure de l’aile, les appendices (safrans et foils), les systèmes de contrôle électroniques et hydrauliques et les carénages sont libres. Ces derniers sont d’ailleurs inspirés du Class C double vainqueur de la Petite Coupe de l’America avec Franck Cammas et Louis Viat en 2013 et 2015… et font gagner quelques nœuds au près grâce à la réduction de la trainée aérodynamique.

Le Class AC Test Groupama Team France qui va tirer ses premiers bords en rade de Lorient, son port d’attache doit non seulement valider les systèmes extrêmement complexes d’asservissement des foils, mais aussi permettre à l’équipage autour de Franck Cammas d’optimiser le vol, dont on sait aujourd’hui qu’il sera la clé de la victoire dans la 35ème Coupe de l’America.

Caractéristiques principales :

 

Type : catamaran prototype à foils et aile rigide
Architectes : Design Team Groupama Team France
Constructeurs : Groupe Carboman (Multiplast et Décision) pour les coques et le Pod, la partie arrière de l’aile, Core Builders Composites pour la partie avant de l’aile, King Marine pour les systèmes de dérive et les carénages, Lorima pour le bout dehors, CDK pour le système de l’aile, Heol Composites pour les appendices.
Matériau : carbone
Longueur hors-tout : 13,45 mètres
Largeur : 8,47 mètres
Déplacement : 2,45 tonnes
Tirant d’eau : 2,40 mètres
Hauteur de l’aile : 23,60 mètres
Surface de l’aile : 101 mètres carrés
Surface de voilure au près : 137 mètres carrés
Vitesse de pointe : 40 à 50 nœuds

 

Le Class AC Test Groupama Team France en chiffres

2 . Le gain de vitesse (en knots) au près grâce aux carénages arrières.
3. Le nombre de focs différents selon le vent.
6. Le nombre d’équipiers à bord.
10. Le nombre de kilos de peinture utilisée.
50. Le nombre d’ingénieurs, techniciens, constructeurs… ayant œuvré à la construction du bateau.
525. Le poids total de l’équipage.
4 000. La surface en mètres carrés de tissus carbone utilisés.
12 000. Le nombre d’heures nécessaires à la construction de l’aile.
23 000. Le nombre d’heures nécessaires à la construction de la plateforme.