Sun Fast 30 OD

Durant l’année 2022, le Projet Class 30 a poursuivi activement son développement sous l’impulsion efficace de l’UNCL, désormais Pôle Course du YCF, du RORC en Angleterre et du Storm Trysail Club aux USA. L’équipe de conception associée à VPLP a, au terme de neuf mois d’études, de recherche et de développement, lancé durant l’été la fabrication des moules et des outillages chez Ouest Composites afin de pouvoir envisager la mise à l’eau du premier bateau en mars 2023. Fruit d’une étroite collaboration entre les deux constructeurs Multiplast et Jeanneau, le nouveau 30 pieds s’appelle désormais le Sun Fast 30 One Design.

Fin de la phase d’études détaillées et démarrage de la commercialisation

Cette phase de conception est bien entendu la partie immergée de l’iceberg, mais son importance est prépondérante pour l’avenir de la classe toute entière. Les études ont été approfondies par VPLP pour faire émerger une forme de carène moderne avec du volume dans la partie avant, tel que cela se pratique sur les derniers monocoques de course au large, sans pour autant être complètement radical et offrant un certain compromis et de la polyvalence dans le dessin. Ainsi le bateau ne devrait pas trop souffrir dans les petits airs.
Le bateau est résolument fun et vivant à barrer avec des sensations proches de celles de la voile légère. Un poids maitrisé lui confère la capacité de partir plus tôt au planning que ses concurrents course croisière. Son plan de voilure généreux

sans être extrême lui permet d’affoler les compteurs et de bénéficier du surcroît de puissance apporté par sa carène large dès lors que l’on s’écartera un peu du vent. Son bout-dehors rétractable lui offre la possibilité de porter spinnaker asymétrique et gennaker. Equipé en standard d’une technologie de pilote automatique éprouvée par les marins en solitaire, son équipage pourra découvrir la joie de glisser sous spi de nuit en toute facilité.

Le bateau sera facile d’entretien avec une majeure partie des équipements qui sont démontables tels que les réservoirs d’eau ou de carburant ainsi que les modules intérieurs. Le concept intérieur est minimaliste et inspiré des meilleures pratiques de la course au large. Seules dérogations apportées à la sobriété intérieure, une table de carré escamotable, une table à cartes de bonne dimension et la présence d’un bloc sanitaires avec un réservoir à eaux noires.

Autre atout et non des moindres, le bateau affiche un budget maîtrisé, inférieur de 25% environ aux bateaux comparables du même segment. L’objectif des règles de Classe est également de maîtriser les coûts pour les coureurs avec notamment des limitations dans les matériaux et la quantité de voiles consommées sur plusieurs saisons afin de garantir que c’est le bien le marin et non son portefeuille qui fait la différence. Ce point est également synonyme de sobriété écologique et constitue l’un des piliers des futures règles de Classe.

De bonnes nouvelles

Le bateau est désormais complètement défini techniquement dans ses 2 versions, Club et One Design, mais aussi sur le plan commercial. Quelques belles nouvelles sont encore apparues durant la phase de conception : grâce à sa puissance et sa stabilité, les versions Club et One Design sont homologables CE en catégorie A4, une configuration avec 4 équipiers très appréciable dans des épreuves océaniques ou au large comme la Rolex Fastnet Race par exemple. De plus une option de motorisation électrique ingénieuse permet de conserver le même sail-drive que la motorisation thermique pour un poids identique avec une autonomie de 6 heures.
Une autre bonne nouvelle : la fabrication du bateau intègre l’utilisation de la résine Elium, une résine thermoplastique, de chez Arkema. Cette résine à la particularité d’être constituée de 20% de matière recyclée et aussi d’être recyclable. Une première sur un voilier produit en série.
Enfin la quarantaine de bateaux déjà vendus confirme le vif intérêt des coureurs pour un monotype de course au large comme le Sun Fast 30 OD qui a été également retenu dans le cadre d’un projet de constitution de flottes collectives destinées à la location évènementielle.

Création de la Jauge et de l’association de classe

Les règles de classe monotype pour les deux versions du bateau (Club et One Design) ont été rédigées par l’UNCL Pôle Course du YCF afin de garantir aux coureurs une parfaite équité entre les bateaux avec la délivrance de certificat de conformité précis et détaillé. Dans l’élaboration de cette jauge Sun Fast 30 OD, une attention particulière a été portée pour limiter les coûts d’exploitation du bateau mais aussi pour faciliter les contrôles durant les épreuves. Ces règles de classe seront gérées et animées par une association de classe, en cours de constitution qui aura également en charge la promotion du Sun Fast 30 OD, le développement du circuit de régates et la représentation de la classe auprès de World Sailing afin d’obtenir rapidement le statut de classe internationale.

Un avant programme de régates pour le nouveau monotype

Pour l’année 2023, année de démarrage, une liste d’une douzaine d’épreuves sont inscrites au programme en Manche et en Atlantique et une dizaine de régates en Méditerranée, entre mai et fin octobre. Le programme inclut des épreuves en double et/ou en équipage, pouvant comporter une classe réservée au Sun Fast 30 OD. A noter que le RORC ouvrira ses principales courses aux Sun Fast 30 OD.

L’année 2024 sera la première saison complète de régates monotypes pour le Sun Fast 30 OD avec notamment un projet de « Sun Fast 30 OD Tour » en Manche, vraisemblablement au départ de Dunkerque durant 2 semaines début juillet, un classement monotype en double au sein de la Cap Martinique 2024 et une épreuve au large au départ de Marseille en Duo mixte pour préfigurer ce qui pourrait être la future course au large prévue aux JO 2028.

Pour recevoir plus d’informations sur le bateau et les prix de vente proposés : class30@Ycfrance.fr


Caractéristiques

GREEMENT :
Tirant d’air : 14,10 m
Hauteur Mât : 12,60 m
Quête : 5°

VOILES :
GV à 2 ris : 32 m²
Solent à 1 ris : 27 m²
Spinnaker A2 : 105 m²
Spinnaker A4 : 70 m²
Gennaker : 40 m²
Surface près : 59 m²
Surface portant : 137 m²
P : 11,60 m
E : 4,30 m
I : 11,30 m
J : 3,82 m

CONCEVOIR ET PARTAGER

Constituer un réservoir de jeunes équipiers formés à la régate en équipage, promouvoir une pratique de la voile plus collective que consumériste ou encore permettre d’aborder les contraintes météo et les aspects de la navigation au large sont les bases de la démarche de ce nouveau bateau.

« On a tous bénéficié, je parle des gens de ma génération, d’une formation à partir du Tour de France à la voile, ou de la Solitaire du Figaro. Et il n’y avait pas de meilleure école au monde que ces deux filières. Et ça, aujourd’hui ça manque. Le Figaro est devenu un peu élitiste, et le Tour n’existe plus. Les jeunes ne pratiquent plus le large comme nous, on le pratiquait. J’ai fait des Tour de France, mais aussi les courses du RORC en famille. Et on pense qu’il y a un chaînon manquant entre le day boat (sortie à la journée), comme le J80, et les bateaux de course au large. Dans le temps, il y avait le half-ton, un bateau de 9 m avec cinq équipiers à bord, sur lesquels on faisait des milles et des milles. Ce que l’on veut avec le Classe 30 c’est un bateau qui soit abordable pour les jeunes, mais aussi pour les quadras.»

Géry Trentesaux, extrait d’une interview réalisée par Ouest-France  (J Guyader)

TOUTES LES INFOS SUR LE PROJET CLASS 30

Renseignements, Cahier des charges, Présentation du Projet : sur demande par mail à class30@ycfrance.com

Illustration : (c) VPLP Design